Objectifs :

Lors de la prise d'un nouvel abonnement, La plateforme doit vérifier s’il s’agit d’un abonnement ou d’un réabonnement en fonction d’un délai de réactivation paramétré sur le titre.


Actuellement, lorsqu’on clique sur « réabonner formule » ou sur « réabonner », c’est la référence technique du contrat sélectionné qui est répercutée sur tous les contrats issus du réabonnement et ce même si le contrat sélectionné n’est maître ni dans la formule de départ ni dans la formule d’arrivée

Il en est de même avec la fidélité, la référence de l’ancien tarif, le dns de l’ancien abonnement

Actuellement, tout le réabonnement se base sur le contrat sélectionné et ce même s’il est esclave dans la formule de départ et dans la formule d’arrivée.


Ajout d'une nouvelle information sur le paramètrage d'un titre :



Lorsque le délai de réactivation est à 0 (zéro), cela signifiera que l’on ne doit pas gérer de délai de réactivation pour ce titre.
Ce délai est exprimé en nombre de parutions pour les titres au numéro et en mois pour les titres date à date. L’unité devra être modifiée à l’écran selon le type de titre.

Saisie via la plateforme

le contrôle est au même endroit qu’on clique sur « Réabonner formule », « Prise formule », « Abonner » ou « Réabonner » du pavé des abonnements ou qu’on clique sur « Créer abonnement » et « Créer formule » du pavé détail du contact ou qu’on clique sur le bouton « Réabonner » du détail d’un abonnement.

Le bouton upgrade/downgrade a une gestion bien particulière propre à lui à mi-chemin entre le réabonnement et l’abonnement. Le délai de réactivation ne doit pas être pris en compte dans le cadre d’un upgrade/downgrade. Aucun test ne devra donc être fait ni aucun message affiché lorsqu’on vient de ce bouton.

Le contrôle s'effectue dès que le titre maître sera choisi dans l’écran de prise de commande 



Contrats à comparer pour le test du délai de réactivation :

- Le contrat dans tout l’historique de l’abonné sur le titre maître ayant la plus grande échéance.
- Le nouveau contrat sur le titre maître.

Par plus grande échéance des contrats existants, on entend :
- Pour les titres au numéro : le plus petit numéro entre le dns ou le suspendu_au
- Pour les titres date à date : la date la plus petite entre date_fin et date_suspension
- Par exemple,
o si l’abonné a un contrat 1 allant du n° 25 au n°35 + un contrat 2 allant du n°28 au n°38 mais suspendu_au n°34, c’est la fin du contrat 1 qui devra être prise en compte.
o si l’abonné a un contrat 1 allant du n° 25 au n°35 + un contrat n°2 allant du 36 au 46, c’est la fin du contrat 2 qui devra être prise en compte

Dépassement du délai de réactivation :

Le délai de réactivation est dépassé lorsque la différence entre la fin du contrat de l’historique et le début du nouveau contrat à installer est strictement supérieure au délai de réactivation paramétré sur le titre.

Le délai de réactivation n’est pas dépassé lorsque la différence entre la fin du contrat de l’historique et le début du nouveau contrat à installer est inférieure ou égale au délai de réactivation paramétré sur le titre.

Par début du nouveau contrat, on entend le PNS même s’il y a récupération de grâce copie et que le premier numéro réellement livré ne sera pas le même.

Exemples avec récupération de grâces copies :
- Exemple 1 : délai de réactivation >= délai de récupération des grâces copies
o Délai de réactivation : 26 numéros
o Délai de récupération des GC : 13 numéros
o Numéro en cours du titre 1 : 2373
o L’abonné a un contrat sur le titre 1 allant du n° 2252 au n°2355 ; il est servi de 5 grâces copies donc jusqu’au n° 2360
o Il choisit de prendre un nouveau contrat.
o Puisqu’il y a récupération de GC (2373-2360 <= délai de récupération des GC de 13 numéros) , le nouveau contrat aura un PNS à 2356 ; il sera suspendu du n° 2361 au n° 2372 et son premier numéro réellement livré sera le 2373.

Puisque pns du contrat2-dns du contrat 1 < délai de réactivation, on considèrera qu’il faut faire un réabonnement. En même temps, PNL du contrat 2 – DNS du contrat 1 est lui aussi inférieur au délai de réactivation.
Lorsque délai de récupération des GC <= délai de réactivation (ce qui est le cas au Point), que l’on teste le PNS du contrat 2 ou son PNL, le résultat est le même.

- Exemple 2 : délai de réactivation < délai de récupération des grâces copies
o Délai de réactivation : 15 numéros
o Délai de récupération des GC : 28 numéros
o Numéro en cours du titre 1 : 2373
o L’abonné a un contrat sur le titre 1 allant du n° 2289 au n°2340 ; il est servi de 5 grâces copies donc jusqu’au n° 2345
o Il choisit de prendre un nouveau contrat.
o Puisqu’il y a récupération de GC (2373-2345 <= délai de récupération des GC de 13 numéros) , le nouveau contrat aura un PNS à 2346 ; il sera suspendu du n° 2351 au n° 2372 et son premier numéro réellement livré sera le 2373.

Puisque pns du contrat2-dns du contrat 1 < délai de réactivation, on considèrera qu’il faut faire un réabonnement.
Et ce même si, PNL du contrat 2 – DNS du contrat 1 est supérieur au délai de réactivation.

Si aucun délai de réactivation n’est paramétré sur le titre maître choisi, il n’y a aucun test à faire et donc aucun message d’alerte à afficher.

Si aucun contrat n’existe dans l’historique pour le titre maître choisi, on considère que le délai de réactivation est dépassé. On obtiendra donc le message d’alerte à chaque fois que l’utilisateur sélectionnera un contrat pour le réabonner sur un autre titre inexistant de l’historique.

Saisie via le Wim :

Actuellement, le WIM oriente lui-même sur un abonnement ou un réabonnement selon ce test :
Le WIM regarde au niveau du client concerné s’il y a des abonnements non obsolètes au titre du tarif. Si oui -> réabonnement, si non -> nouvel abonnement.
Cette routine est écrasée lorsque la colonne Type avis est renseignée dans le format, qui stipule s’il s’agit d’un abonnement, réabonnement ou suspension. Mais cette colonne n’est aujourd’hui renseignée que pour les formats France Abonnement.

A modifier :
Si la colonne Type avis n’est pas renseignée ET qu’un délai de réactivation est paramétré pour le titre maître du tarif ou formule choisi, remplacer le test actuel par le test du délai de réactivation selon la règle définie pour l’IHM.

Exemples :

Délai de réactivation :
- 26 numéros pour le titre 1
- 10 numéros pour le titre 2 

Le titre maître choisi est à chaque fois le titre 1 sauf si contrat seul sur titre 2 (cas 3)

Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Annuler
Merci !